ÉLECTIONS : LE MACRONISME MUNICIPAL EXISTE-T-IL ?

La route des municipales est encore longue pour les « marcheurs ». Le mouvement du « président des métropoles » doit désormais conquérir le monde rural, là où bat le coeur du pays.


Au lendemain de la victoire d'Emmanuel Macron à la présidentielle, l'académicien Jean-Marie Rouart évoquait un « coup d'État légal ». Un an après le séisme, la vie politique française s'est métamorphosée. Les grands partis, naguère insubmersibles, ont sombré en quelques semaines. Et la recomposition risque de se poursuivre avec les municipales qui se profilent à l'horizon 2020. Comme leur président et leurs députés, les candidats du macronisme local pourraient bien sortir du bois républicain au dernier moment pour croquer le « monde d'avant ». L'enjeu est de taille car il s'agit de conquérir plus de 35000 communes.


Aide ta commune, ta commune t'aidera !

Pour Marie-Jeanne Béguet, maire de Civrieux (Ain, 1546 habitants) et future candidate en marche à sa succession, La République en marche (LREM) va poursuivre son oeuvre de rénovation politique. Elle constate qu'aujourd'hui « beaucoup de citoyens veulent s'impliquer dans la vie locale par souci du bien commun ». Dans nombre de communes,...

(...)
Retour
Juin 2018
Pour en savoir plus S'abonner à partir de 6,90 € Acheter ce numéroSe connecter


Le Journal des Maires est édité par la société SETAC Cambacérès Publications, SARL au capital de 409 520 euros, RC Paris 419 979 224

Siège social : Journal des Maires, 18 rue Pasquier, 75008, Paris

Commission paritaire n° 1020 T 87258
 
 

OBTENIR UNE AUTORISATION


Pour pouvoir rediffuser légalement des contenus presse dans un cadre professionnel, toute organisation doit au préalable disposer d'une autorisation.