VENTES EN LIGNE IMMOBILIÈRES : LES ENCHÈRES ONT LE VENT EN POUPE

Pour certaines communes, vendre un bien immobilier via une plateforme digitale est devenu courant. Entretien avec les principaux acteurs de ce marché.


A son décès, Yves Courpon, ancien conseiller municipal, a effectué un legs appréciable à sa mairie de Cavignac ­(Gironde, 1 981 habitants) : un patrimoine immobilier estimé à un million d'euros, un immeuble bordelais d'une valeur de 3,2 millions d'euros ainsi qu'un vignoble. « Le conseil municipal a décidé de créer une régie municipale pour moderniser l'exploitation viticole, commente le maire, Jean-Jacques Edard. Mais rien que pour construire un chai neuf, il faut 2,5 millions d'euros ! » C'est pourquoi une partie de ce legs a été mis en vente par la commune via une agence immobilière dématérialisée, Agorastore. « C'est finalement avec un acquéreur français que la mairie a signé une promesse de vente sous seing privé devant notaire, en février 2019, pour l'immeuble de Bordeaux, complète le maire. En revanche, comme les enchères des maisons sur Agorastore n'ont pas donné de suites satisfaisantes, la mairie a décidé de reprendre la main, avec une vente de gré à gré, en privilégiant, si possible, leur acquisition par les locataires qui les occupent toujours. »


Agorastore, un géant dématérialisé

Actuellement, Agorastore, une agence immobilière en ligne, vend environ une vingtaine de biens immobiliers par mois en provenance de collectivités. Il y a de tout sur son site : d'anciens presbytères, d'ex-gendarmeries, des colonies de vacances ou même d'anciennes forges, des bains douches ou encore...

(...)
 
Retour
Avril 2019
Pour en savoir plus S'abonner à partir de 6,90 € Acheter ce numéroSe connecter


Le Journal des Maires est édité par la société SETAC Cambacérès Publications, SARL au capital de 409 520 euros, RC Paris 419 979 224

Siège social : Journal des Maires, 18 rue Pasquier, 75008, Paris

Commission paritaire n° 1020 T 87258
 
 

OBTENIR UNE AUTORISATION


Pour pouvoir rediffuser légalement des contenus presse dans un cadre professionnel, toute organisation doit au préalable disposer d'une autorisation.