LOI ANIMALE : CE QUI CHANGE POUR LES MAIRES

Stérilisation progressive des animaux errants et intercommunalisation des fourrières sont les principales conséquences de la nouvelle législation.


La loi de lutte contre la maltraitance animale a été adoptée le 30 novembre dernier. Les associations de protection ont fait pression, l'Association des maires de France (AMF) a été plus nuancée. Plusieurs points concernent les collectivités locales.
 

Inciter à la stérilisation


Trop coûteuse, la stérilisation des chats errants par les communes, un temps envisagée, a finalement été abandonnée. « De plus, comment distinguer lors du piégeage un véritable chat errant du chat de madame Michu qui se promène ? », interroge Joël Balandraud, vétérinaire et maire d'Évron (Mayenne, 8 614 habitants), qui a représenté l'AMF lors des auditions au parlement. 

(...)
Retour
Février 2022
Pour en savoir plus Je m'abonne J'achète ce numéroJe me connecte


Le Journal des Maires est édité par la société SETAC Cambacérès Publications, SARL au capital de 409 520 euros, RC Paris 419 979 224
 
Siège social : Journal des Maires, 18 rue Pasquier, 75008, Paris
Service abonnement :  01.47.92.86.99 - 19 Rue Maurice Ravel - 92390 VILLENEUVE LA GARENNE - abo@journaldesmaires.com

Commission paritaire n° 1025 T 87258
 
 

OBTENIR UNE AUTORISATION


Pour pouvoir rediffuser légalement des contenus presse dans un cadre professionnel, toute organisation doit au préalable disposer d'une autorisation.