COUVRE-FEU POUR LES MINEURS : PEUT-ON LE METTRE EN PLACE ?

La jurisprudence vient de confirmer la possibilité pour les maires d'édicter un couvre-feu pour les mineurs. À condition qu'il soit localement justifié et strictement encadré.

 

Réduire les actes de délinquance des mineurs

Certes, l'arrêté municipal de Robert Ménard n'est pas le premier du genre. Déjà, au début des années 2000, plusieurs municipalités comme Antibes (Alpes-Maritimes, 75731 habitants) ou Étampes (Essonne, 24503 habitants) avaient été précurseurs. Mais la personnalité médiatique de l'édile de Béziers a donné un retentissement national à cette mesure visant à interdire la circulation des mineurs de moins de 13 ans non accompagnés entre 23 h et 6 h, à certaines périodes de l'année, dans le centre- ville et la zone spéciale de sécurité. En effet, dès la parution de l'arrêté, la Ligue
des droits de l'homme (LDH) a saisi le tribunal administratif de Montpellier, puis la cour administrative d'appel de Marseille, pour faire annuler cet acte. En vain, puisque cette dernière juridiction a confirmé la légalité de l'arrêté municipal [1].

Le juge administratif a notamment considéré qu'à Béziers (...)
Retour
Juillet - Août 2017
Pour en savoir plus S'abonner à partir de 6,90 € Acheter ce numéroSe connecter
Le Journal des Maires vous souhaite deJoyeuses Fêtes


Le Journal des Maires est édité par la société SETAC Cambacérès Publications, SARL au capital de 409 520 euros, RC Paris 419 979 224

Siège social : Journal des Maires, 18 rue Pasquier, 75008, Paris

Commission paritaire n° 1020 T 87258
 
 

OBTENIR UNE AUTORISATION


Pour pouvoir rediffuser légalement des contenus presse dans un cadre professionnel, toute organisation doit au préalable disposer d'une autorisation.
Retrouvez nos conseils
et analyses pour mener
à bien votre campagne