ANIMAUX ERRANTS : QUEL POUVOIR DU MAIRE ?

Le Covid-19 interpelle sur les rapports aux animaux. Maladies infectieuses mais également morsures, accidents de la route et problèmes de salubrité publique sont causés par leur divagation. 


« J'ai été confronté à cinq groupes de chiens errants depuis le début de l'année. Certains s'en sont pris à des agneaux, à des chevreaux, à des lapins. Une famille a subi deux attaques et trois de ses animaux ont été tués », décrit Jean-François Le Guével, maire de Caouënnec-Lanvézéac (Côtes-d'Armor, 873 habitants). Certains propriétaires des animaux incriminés ont été identifiés. Mais l'élu se sent démuni. « C'est très compliqué d'agir. Je ne dispose pas de police municipale pour verbaliser. » Lorsqu'il arrive à capturer un chien, Jean-François Le Guével appelle donc la gendarmerie. Mais les forces de l'ordre ...

(...)

Retour
Juillet - Août 2020
Pour en savoir plus S'abonner à partir de 6,90 € Se connecter


Le Journal des Maires est édité par la société SETAC Cambacérès Publications, SARL au capital de 409 520 euros, RC Paris 419 979 224

Siège social : Journal des Maires, 18 rue Pasquier, 75008, Paris

Commission paritaire n° 1020 T 87258
 
 

OBTENIR UNE AUTORISATION


Pour pouvoir rediffuser légalement des contenus presse dans un cadre professionnel, toute organisation doit au préalable disposer d'une autorisation.