Finances locales : le dernier budget du mandat

Les conseils municipaux s'apprêtent à voter le dernier budget du mandat. Quand faut-il l'adopter ? S'agira-t-il d'un budget de transition ou des innovations sont-elles possibles ?


Les élections municipales des 15 et 22 mars 2020 se profilent. D'ici là, quelques rares communes n'adopteront pas le budget, surtout quand le maire et son équipe ne se représentent pas. Mais la plupart le feront. Paradoxalement, pour une nouvelle équipe, mieux vaut qu'il ait été voté : « Quand je suis arrivé comme maire en 1995, note Michel Maya, maire de Tramayes (Saône-et-Loire, 1 045 habitants), nous étions quinze conseillers municipaux dont deux seulement l'avaient déjà été. Si nos prédécesseurs n'avaient pas voté de budget, cela aurait été très difficile pour nous. Il y a tellement de délibérations à prendre en début de mandat. »
 

Budget voté mais modifications possibles

La plupart des grandes villes adopteront le budget dès ce mois de décembre, comme les années précédentes. Mais certaines petites communes, qui le votent traditionnellement en mars, l'adopteront un peu plus tôt cette année, en amont des élections, pour ne pas « polluer la campagne municipale ». À Tramayes, le maire prévoit un vote fin février. Philippe Laurent, maire de Sceaux (Hauts-de-Seine, 19 479 habitants), le votera lui « une semaine avant...

(...)
Retour
Décembre 2019
Pour en savoir plus S'abonner à partir de 6,90 € Acheter ce numéroSe connecter


Le Journal des Maires est édité par la société SETAC Cambacérès Publications, SARL au capital de 409 520 euros, RC Paris 419 979 224

Siège social : Journal des Maires, 18 rue Pasquier, 75008, Paris

Commission paritaire n° 1020 T 87258
 
 

OBTENIR UNE AUTORISATION


Pour pouvoir rediffuser légalement des contenus presse dans un cadre professionnel, toute organisation doit au préalable disposer d'une autorisation.