FEMMES ET MAIRES – GARDE-ROBES : SOUS LE REGARD DES AUTRES

Si la loi n'astreint les femmes maires à aucun code vestimentaire et que leur latitude en la matière est plus grande que celle des hommes, elles sont aussi davantage jugées.
 

À la sortie de l'estuaire de la Loire, au milieu de la presqu'île du Croisic, une langue de terre embrasse l'océan. Ancrée au commerce local par les marais salants de sa façade nord, la commune de Batz-sur-Mer (Loire-Atlantique, 2 947 habitants) est aussi tournée au sud vers le large. Sa petite taille ne l'empêche pas d'aborder de tempétueux enjeux globaux. Ainsi, depuis novembre dernier, elle accueille 35 migrants. Mais son conseil municipal veut aussi faire refluer les inégalités entre les genres. En avril 2018, il a adopté une convention d'engagement pour une communication publique sans stéréotype de sexe. Sur ce sujet, « peut-être encore davantage qu'ailleurs, les pouvoirs publics ont un devoir d'exemplarité », justifie le document. Une dizaine de jours plus tard, cinq rues ont été baptisées aux noms de femmes illustres.
 

La mode n'est pas féminine par nature

La maire, Adeline L'Honen, a un peu hésité avant d'évoquer sa garde-robe. Pourquoi faire un sujet de la tenue des femmes quand elle engendre déjà d'inlassables critiques ? « Leurs vêtements ont toujours posé problème : il est “trop” ceci ou cela », pointe Christine Bard, professeure d'histoire contemporaine à l'Université d'Angers et autrice des ouvrages Ce que soulève la jupe et Une histoire politique du pantalon. Les députées Cécile Duflot, Nathalie Kosciusko-Morizet, Rachida Dati ou encore Aurore Bergé en ont fait les frais. À Batz-sur-Mer, on préfère « ne pas réserver aux femmes les questions sur la vie personnelle », de manière à éviter de...

(...)
Retour
Mars 2019
Pour en savoir plus S'abonner à partir de 6,90 € Acheter ce numéroSe connecter


Le Journal des Maires est édité par la société SETAC Cambacérès Publications, SARL au capital de 409 520 euros, RC Paris 419 979 224

Siège social : Journal des Maires, 18 rue Pasquier, 75008, Paris

Commission paritaire n° 1020 T 87258
 
 

OBTENIR UNE AUTORISATION


Pour pouvoir rediffuser légalement des contenus presse dans un cadre professionnel, toute organisation doit au préalable disposer d'une autorisation.