ÉLU LOCALE : MAIRE DE PÈRE EN FILS (OU FILLE)

À l'issue du scrutin municipal, dans certaines communes, l'écharpe de maire va rester en famille. Il existe même des lignées qui comptent plusieurs siècles. 


Dans un paysage de champs de blés et de vaches laitières, un rond-point à peine plus grand qu'une bouche d'égout relie quatre routes jalonnées de chicanes. C'est le centre névralgique de Saint-Laurent-des-Mortiers (Mayenne, 184 habitants). Ces derniers mois, des journalistes de TF1, France Télévision et du Monde l'ont emprunté pour entrer dans la rue du Heaume, sans y prêter attention. Toujours sans y prêter attention, ils sont passés devant une petite maison fleurie au toit en ardoises et aux fenêtres en meurtrière. C'est la mairie de Saint-Laurent-des-Mortiers.

 

La fin d'une dynastie familiale


L'homme qui les intéresse vit à quelques mètres de là. Depuis que Saint-Laurent-des-Mortiers a fusionné avec Bierné, Argenton-Notre-Dame et Saint-Michel-de-Feins, en janvier 2019, il n'est même plus maire, mais maire délégué d'une commune nouvelle, Bierné-les-Villages (1 249 habitants). Fin mars,...

(...)
Retour
Mars 2020
Pour en savoir plus S'abonner à partir de 6,90 € Acheter ce numéroSe connecter


Le Journal des Maires est édité par la société SETAC Cambacérès Publications, SARL au capital de 409 520 euros, RC Paris 419 979 224

Siège social : Journal des Maires, 18 rue Pasquier, 75008, Paris

Commission paritaire n° 1020 T 87258
 
 

OBTENIR UNE AUTORISATION


Pour pouvoir rediffuser légalement des contenus presse dans un cadre professionnel, toute organisation doit au préalable disposer d'une autorisation.