DOCUMENT D’URBANISME : LE RISQUE « D’INTÉRÊT PERSONNEL » DE L’ÉLU

POS, PLU, ZAC… les élus peuvent avoir un intérêt personnel à leur édiction. Au risque d'entacher la légalité du document d'urbanisme, ils doivent alors se retirer totalement du processus de décision.


L'article L. 2131-11 du CGCT rend illégale toute délibération à laquelle a pris part un « conseiller municipal intéressé » à l'affaire (art. L. 5211-3 en EPCI). Cette participation prohibée est entendue très largement par le juge. « L'intérêt personnel » d'un élu peut en effet être de toute nature (patrimonial, financier, moral…) et être strictement personnel à l'élu lui-même ou concerner un membre de sa famille (conjoint, enfant, cousin…) (1). 
 

1. Un risque avéré, une approche pragmatique


Cette notion de « conseiller intéressé » s'applique (notamment) à l'édiction des documents d'urbanisme, avec une acuité particulière. En effet, ces documents règlementant la constructibilité sur...

(...)

Retour
Janvier 2021
Pour en savoir plus Je m'abonne J'achète ce numéroJe me connecte


Le Journal des Maires est édité par la société SETAC Cambacérès Publications, SARL au capital de 409 520 euros, RC Paris 419 979 224
 
Siège social : Journal des Maires, 18 rue Pasquier, 75008, Paris
Service abonnement :  01.47.92.86.99 - 19 Rue Maurice Ravel - 92390 VILLENEUVE LA GARENNE - abo@journaldesmaires.com

Commission paritaire n° 1025 T 87258
 
 

OBTENIR UNE AUTORISATION


Pour pouvoir rediffuser légalement des contenus presse dans un cadre professionnel, toute organisation doit au préalable disposer d'une autorisation.