NOUVEAU MANDAT : QUELLES MESURES SYMBOLIQUES ?

Baisse des indemnités, changement de logo, arrêtés de principe... les mesures symboliques de début de mandat ne manquent pas. Elles donnent un avant-goût des nouvelles orientations municipales. Mais toutes ne sont pas pertinentes.


Toulouse. Une petite salle publique. Il est quatre heures de l'après-midi. Il fait chaud pour un jour de février. Des élus locaux sont venus assister à une formation sur la maîtrise d'ouvrage publique. Le formateur connaît son sujet. Gabriel Amard a été maire de Viry-Châtillon (Essonne, 31 093 habitants) pendant douze ans, et président d'une communauté d'agglomération jusqu'en 2014. Interviewé à la fin de son intervention, il se rappelle ses premières mesures de maire. « J'ai instauré immédiatement la gratuité de la bibliothèque. J'ai annulé un permis de construire d'usine à bitume qui avait été autorisé par mon prédécesseur. Il créait certes trois emplois mais faisait passer 80 camions par jour devant un groupe scolaire. Mais la mesure qui a eu le plus de retentissement à l'époque fut l'inscription du triptyque “ Liberté, Égalité, Fraternité ” sur le fronton de la mairie. »
 

Entre rupture et continuité


Christian Hugues, quant à lui, est devenu maire de Clermont-le-Fort (Haute-Garonne, 506 habitants) en 2014. Il n'avait jamais été élu. « Les premières mesures prises étaient en lien direct avec...

(...)
Retour
Mars 2020
Pour en savoir plus S'abonner à partir de 6,90 € Se connecter


Le Journal des Maires est édité par la société SETAC Cambacérès Publications, SARL au capital de 409 520 euros, RC Paris 419 979 224

Siège social : Journal des Maires, 18 rue Pasquier, 75008, Paris

Commission paritaire n° 1025 T 87258
 
 

OBTENIR UNE AUTORISATION


Pour pouvoir rediffuser légalement des contenus presse dans un cadre professionnel, toute organisation doit au préalable disposer d'une autorisation.