MUNICIPALES – CONSTITUTION DES ÉQUIPES : L’EXPÉRIENCE A-T-ELLE ENCORE DE LA VALEUR ?

Le renouvellement de la classe politique est un sujet récurrent. Mais l'expérience demeure néanmoins un atout pour diriger une collectivité.


Au moment où vont se constituer les listes pour les prochaines élections municipales, l'expérience sera-t-elle encore valorisée ou au contraire vue comme un handicap ? L'accélération de notre société, la place croissante du numérique, la valorisation d'une certaine forme de jeunesse, la promotion de la réforme et du changement concourent à transformer nos rapports à la connaissance, à la transmission et au leadership. Se pose alors la question de la place qui doit être accordée à l'expérience dans l'exercice – toujours délicat – de la composition des listes de candidats.


Sagesse pratique

Pour Cécile Ezvan, docteur en philosophie et enseignante à l'École supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC), l'expérience joue un rôle central dans les aptitudes que possèdent les individus. « Pour développer des capacités, quels que soient notre âge et le domaine concerné, nous avons besoin de nous exercer. Cela constitue une forme d'expérience », explique-t-elle. Faire face à des situations et apprendre à les résoudre par soi-même permet donc à tout un chacun de développer des capacités personnelles, professionnelles… ou politiques. Mais ne peut-on pas également trouver des solutions grâce au savoir, si facilement disponible aujourd'hui via les outils numériques, et ainsi se passer de l'expérience ?

« Il ne faut pas être tenté d'opposer connaissance et expérience, note Cécile Ezvan. Ces deux notions sont complémentaires, voire imbriquées l'une dans l'autre. Dans les sciences, la découverte de nouvelles connaissances passe souvent par des expérimentations. De même, l'expérience est généralement beaucoup plus profitable quand on l'associe à un apport de savoirs et à une réflexion. » Et d'ajouter : « Dans certains domaines, il est quasiment impossible de compenser un manque d'expérience par un apport de connaissances ou par des raisonnements théoriques. C'est le cas de tout ce qui relève des interactions sociales : la connaissance des hommes, les qualités relationnelles et ce que l'on pourrait appeler le leadership qui ne peuvent s'acquérir qu'avec l'expérience du contact aux autres. »

Bien entendu, si cette capacité à nouer des relations aux autres est développée à travers une expérience associative ou professionnelle, elle pourra également être transposée dans le cadre...

(...)
Retour
Mars 2019
Pour en savoir plus S'abonner à partir de 6,90 € Acheter ce numéroSe connecter


Le Journal des Maires est édité par la société SETAC Cambacérès Publications, SARL au capital de 409 520 euros, RC Paris 419 979 224

Siège social : Journal des Maires, 18 rue Pasquier, 75008, Paris

Commission paritaire n° 1020 T 87258
 
 

OBTENIR UNE AUTORISATION


Pour pouvoir rediffuser légalement des contenus presse dans un cadre professionnel, toute organisation doit au préalable disposer d'une autorisation.