Municipales 2020 : comment gagner la bataille des procurations ?

Souvent négligé, à tort, le vote par procuration peut s'avérer stratégique. Rappel du cadre juridique et conseils pratiques à l'attention des candidats.


On y pense… mais toujours trop tard. C'est souvent quelques heures avant la clôture du bureau de vote que les candidats constatent que des électeurs, pourtant fervents supporters, n'ont pas signé la liste d'émargement pour cause d'absence de la commune le jour J. Or, ces abstentionnistes de fait peuvent parfois faire basculer le résultat de l'élection. Il est pourtant possible d'anticiper ces absences en proposant aux électeurs concernés de donner une procuration de vote à un mandataire.
 

De nombreux motifs acceptés

Le vote par procuration permet à un électeur (le mandant) de désigner une personne qui pourra voter à sa place (le mandataire). Contrairement à ce que l'on imagine souvent, les motifs admis sont nombreux : ils peuvent être liés à la santé, au handicap, aux obligations professionnelles ou de formation. Être en vacances ou résider dans une commune différente de celle où l'on est inscrit sur la liste électorale sont également des motifs valables (voir encadré). Romain Rambaud, professeur de droit public à l'université Grenoble Alpes, spécialiste du droit électoral, confirme : « Les raisons permettant d'établir une procuration sont relativement larges et s'appuient sur une simple déclaration sur l'honneur. » En revanche, il faut être attentif à ce que la personne à qui l'on souhaite confier son vote remplisse les conditions nécessaires. « Pour être mandataire, il faut être inscrit sur la même liste que le mandant. Attention, un mandataire ne peut être porteur que d'une seule procuration établie en France. »
 

Une démarche simple

L'électeur souhaitant voter par procuration doit se rendre en personne dans un commissariat de police, une brigade de gendarmerie, ou au tribunal dont dépend son domicile ou son lieu de travail. Un formulaire, disponible sur place et sur Internet, est à remplir et signer. Il devra également justifier de...

(...)
Retour
Janvier 2020
Pour en savoir plus S'abonner à partir de 6,90 € Acheter ce numéroSe connecter


Le Journal des Maires est édité par la société SETAC Cambacérès Publications, SARL au capital de 409 520 euros, RC Paris 419 979 224

Siège social : Journal des Maires, 18 rue Pasquier, 75008, Paris

Commission paritaire n° 1020 T 87258
 
 

OBTENIR UNE AUTORISATION


Pour pouvoir rediffuser légalement des contenus presse dans un cadre professionnel, toute organisation doit au préalable disposer d'une autorisation.