CONTENTIEUX ÉLECTORAL : À QUOI FAUT-IL S’ATTENDRE ?

Le premier tour des municipales avait bravé les alertes sanitaires pour se maintenir en mars dernier. À tort ? La faible participation pourrait remettre en cause la sincérité des scrutins et provoquer de nouvelles élections.


Alors que vient de s'achever le second tour des élections municipales, de nombreux maires élus en mars et fraîchement installés ne sont pas tranquilles : pas moins de 2 700 recours ont été déposés pour faire annuler leur premier tour. Et, chose rare, les contentieux ont soulevé deux questions prioritaires de constitutionnalité (QPC) qui peuvent potentiellement faire annuler le scrutin sur l'ensemble du territoire national. En cause : une abstention historique des électeurs dont beaucoup ont craint les risques de contamination. Cette abstention serait-elle susceptible de « vicier la sincérité des scrutins » ?


La chute de la participation comme motif d'annulation


Les élections municipales sont traditionnellement l'occasion...

(...)

Retour
Juillet - Août 2020
Pour en savoir plus S'abonner à partir de 6,90 € Se connecter


Le Journal des Maires est édité par la société SETAC Cambacérès Publications, SARL au capital de 409 520 euros, RC Paris 419 979 224

Siège social : Journal des Maires, 18 rue Pasquier, 75008, Paris

Commission paritaire n° 1020 T 87258
 
 

OBTENIR UNE AUTORISATION


Pour pouvoir rediffuser légalement des contenus presse dans un cadre professionnel, toute organisation doit au préalable disposer d'une autorisation.