COMMENT FAIT-ON POUR… CRÉER UN RÉSEAU WIFI LOCAL ?

Se connecter à tous moments et en tous lieux apparaît aujourd'hui incontournable. En réponse à ce besoin, un nombre croissant de collectivités déploient un réseau de Wifi territorial.
 

Intégrée aux smartphones, ordinateurs, box internet…, la technologie Wifi répond au besoin des usagers de se connecter partout. Le trafic mobile représente aujourd'hui plus de 50 % du trafic internet. Avec un avantage économique : contrairement à la 3G/4G, l'usage des fréquences Wifi est le plus souvent gratuit pour l'utilisateur. Moins onéreux à créer qu'un réseau filaire, le Wifi public séduit de plus en plus de collectivités. S'en équiper leur permet de favoriser l'accès aux services publics dématérialisés, de développer la visibilité des événements locaux et de renforcer l'attractivité économique et touristique de leur territoire. Aujourd'hui, 81 % des vacanciers vérifient qu'un réseau Wifi est accessible avant de choisir leur lieu de vacances [1]. Dans certains territoires, l'installation d'un hotspot Wifi est aussi une solution pour pallier un déficit en couverture des réseaux télécoms.

1. Calibrer besoins et technologie

Chaque projet de Wifi territorial est différent. Une phase de cadrage est donc nécessaire pour déterminer les besoins et les solutions techniques adaptées. Elle doit permettre d'identifier : les objectifs du projet (pallier un déficit de couverture, dynamiser le tourisme…), les usagers ciblés (professionnels, touristes, habitants…), les zones à couvrir, les lieux d'installation des bornes… Celles-ci peuvent être positionnées dans des lieux de passage extérieurs (centres-villes, sites touristiques, parcs publics…), mais aussi dans des lieux intérieurs accueillant du public : mairies, bibliothèques, offices de tourisme, campings… Le réseau des bornes doit être correctement dimensionné pour offrir une connexion de qualité. Avec deux contraintes majeures : le signal Wifi a une portée limitée à quelques dizaines de mètres et il est sensible aux obstacles. Réaliser des expérimentations durant la phase de cadrage permettra d'affiner des paramètres, comme les zones de couverture, le volume de connexions simultanées…

La parole à Fabien Soulage - Maire de Ceilhes-et-Rocozels (Hérault, 323 habitants)
Un village sans internet, c'est le bout du monde

Notre village pâtit d'une mauvaise couverture numérique. Seul Orange propose un service ADSL et une couverture 3G. C'est préjudiciable à la population et aux nombreux touristes qui fréquentent les deux lacs de la commune. Même les livreurs s'arrachaient les cheveux : comment voulez-vous trouver une adresse sans GPS ? Créer un réseau Wifi c'était “la” solution pour offrir internet aux habitants et aux vacanciers partout, quel que soit leur opérateur de téléphonie. Les 15 000 € du programme WiFi4EU ont permis de financer l'équipement et l'installation de 10 bornes, dans les lieux publics les plus fréquentés. Une borne ayant une portée de 50 à 150 mètres, il est impossible de couvrir la totalité du village. Il faut donc choisir avec soin les lieux d'implantation. Le choix du prestataire est un point à surveiller car, pour la même enveloppe, une entreprise peut installer moitié moins de bornes qu'une autre. Pour réduire les coûts, des bornes sont implantées aux endroits où existaient des points de collecte, et les autres sont en relais avec celles-ci. » (www.ville-ceilhes.com) 

 

2. Rechercher les mutualisations

Certains projets de Wifi territorial (au-delà de la couverture des lieux publics du centre-ville par exemple) peuvent nécessiter d'installer des bornes dans les lieux gérés par d'autres entités (offices de tourisme, musées, commerces…) ou sur un territoire élargi (communes voisines, interco…). Ces mutualisations permettent de proposer une offre territoriale cohérente, d'intégrer des partenaires qui seuls n'auraient pu s'équiper et de réduire certains coûts en les partageant. Il est utile également de se rapprocher du réseau d'initiative publique (RIP) local, s'il existe, afin de déterminer les synergies possibles entre la collecte du RIP et la desserte Wifi.
 

3. Respecter la réglementation

Pour exploiter un réseau Wifi, la collectivité est soumise aux règles de l'article L. 1425-1 du CGCT. À ce titre, sauf lorsque le service se limite à la desserte de lieux publics, elle doit vérifier...

(...)
Retour
Septembre 2019
Pour en savoir plus S'abonner à partir de 6,90 € Acheter ce numéroSe connecter


Le Journal des Maires est édité par la société SETAC Cambacérès Publications, SARL au capital de 409 520 euros, RC Paris 419 979 224

Siège social : Journal des Maires, 18 rue Pasquier, 75008, Paris

Commission paritaire n° 1020 T 87258
 
 

OBTENIR UNE AUTORISATION


Pour pouvoir rediffuser légalement des contenus presse dans un cadre professionnel, toute organisation doit au préalable disposer d'une autorisation.