COMMENT FAIT-ON POUR PRÉVOIR LES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS EN SECTEUR RURAL ?

Les activités physiques et sportives sont pratiquées par plus de 35 millions de personnes. Ces usagers expriment des attentes fortes envers les communes, notamment pour répondre à l'évolution des pratiques.
 

1. Identifier les enjeux d'actualité

Les territoires ruraux ne présentent pas une situation de souséquipements sportifs. Ils détiennent 27 % de l'ensemble de ces installations. Ce constat positif est toutefois à nuancer. La présence d'équipements reste corrélée à l'importance de la population municipale. Ainsi, 85 % des communes de moins de 100 habitants ne disposent d'aucun équipement, de même que 58 % de celles de moins de 250 habitants. Lorsque de tels équipements existent, ils affichent un taux d'utilisation plus faible qu'en milieu urbain et périurbain, alors même que les communes rurales ont pourtant privilégié des équipements polyvalents. Par ailleurs, les installations couvertes sont peu nombreuses, ce qui freine les pratiques sportives pluri-saisonnières et impacte la fréquentation dans les zones touristiques. Enfin, la faiblesse de la desserte en transports en commun constitue
un frein à l'accès aux équipements sportifs. En zone rurale, ces équipements demeurent très majoritairement la propriété des communes : à 80 % contre 72 % pour la moyenne du territoire national métropolitain. Cependant, de plus en plus d'intercommunalités deviennent des acteurs à part entière de leur construction, leur aménagement, leur entretien et leur gestion. Diversité des pratiques, accessibilité et mutualisation sont ainsi des enjeux majeurs à intégrer dans la programmation des futurs équipements.
 

2. S'adresser aux nouveaux publics

Les politiques sportives des territoires ruraux sont souvent tournées vers les scolaires et moins vers la population plus âgée. Pourtant, les seniors sont de plus en plus nombreux à pratiquer une activité physique et sportive, et leurs besoins peuvent aisément être pris en compte. Un parcours de promenade ou de footing aménagé peut ainsi répondre à moindre coût à une attente forte. De leur côté, les néoruraux restent souvent en attente d'une qualité d'offre sportive compa rable à celle présente en milieu urbain. Certaines réponses passent par (...)
Retour
Juin 2017
Pour en savoir plus S'abonner à partir de 6,90 € Acheter ce numéroSe connecter


Le Journal des Maires est édité par la société SETAC Cambacérès Publications, SARL au capital de 409 520 euros, RC Paris 419 979 224

Siège social : Journal des Maires, 18 rue Pasquier, 75008, Paris

Commission paritaire n° 1020 T 87258
 
 

OBTENIR UNE AUTORISATION


Pour pouvoir rediffuser légalement des contenus presse dans un cadre professionnel, toute organisation doit au préalable disposer d'une autorisation.
Retrouvez nos conseils
et analyses pour mener
à bien votre campagne