SONS ET ODEURS DE LA RURALITÉ : UN PATRIMOINE PROTÉGÉ À DÉFINIR

La loi fait désormais entrer les sons et odeurs de la ruralité au patrimoine sensoriel. Alors, exit les procès pour coqs chanteurs ou cloches de vaches ? Pas si simple, la prévention reste de mise. 


On se souvient des propriétaires du coq Maurice qui ont gagné le procès les opposant à leurs voisins ne supportant pas le chant matinal du gallinacé, ou de ces touristes qui ont demandé à un maire d'exterminer les cigales craquetant trop fort, ou encore de ce couple ne supportant pas le tintement des cloches de vaches. Il y aurait, selon Pierre Morel-à-l'Huissier, député de la Lozère, 20 000 litiges pendants, partout en France et qui durent parfois plusieurs années. 

(...)
Retour
Avril 2021
Pour en savoir plus Je m'abonne J'achète ce numéroJe me connecte


Le Journal des Maires est édité par la société SETAC Cambacérès Publications, SARL au capital de 409 520 euros, RC Paris 419 979 224
 
Siège social : Journal des Maires, 18 rue Pasquier, 75008, Paris
Service abonnement :  01.47.92.86.99 - 19 Rue Maurice Ravel - 92390 VILLENEUVE LA GARENNE - abo@journaldesmaires.com

Commission paritaire n° 1025 T 87258
 
 

OBTENIR UNE AUTORISATION


Pour pouvoir rediffuser légalement des contenus presse dans un cadre professionnel, toute organisation doit au préalable disposer d'une autorisation.