INTERDICTION DU VAPOTAGE : UNE OBLIGATION DE SIGNALISATION

La cigarette électronique est désormais répréhensible dans certains lieux publics. Depuis octobre 2017, les communes doivent mettre en place une signalétique, même s'il n'existe pas encore de panneau officiel.


Dès novembre 2013, François Digard, alors maire de Saint-Lô (Manche, 19426 habitants), interdisait par arrêté la cigarette électronique dans les « lieux publics et professionnels affectés à un usage collectif dépendant de la municipalité ». Il arguait que « la cigarette électronique n'est pas neutre dans l'environnement immédiat » et que « ce débat se posera un jour au niveau national ». L'avenir lui a donné raison. La législation s'est durcie, en 2016 puis en 2017, en interdisant le vapotage « dans les établissements scolaires et les établissements destinés à l'accueil, à la formation et à l'hébergement des mineurs, dans les moyens de transports collectifs fermés, ainsi que dans les lieux de travail fermés et couverts à usage collectif, à l'exception des locaux qui accueillent du public »[1].

(...)
 
Retour
Janvier 2018
Pour en savoir plus S'abonner à partir de 6,90 € Acheter ce numéroSe connecter


Le Journal des Maires est édité par la société SETAC Cambacérès Publications, SARL au capital de 409 520 euros, RC Paris 419 979 224

Siège social : Journal des Maires, 18 rue Pasquier, 75008, Paris

Commission paritaire n° 1020 T 87258
 
 

OBTENIR UNE AUTORISATION


Pour pouvoir rediffuser légalement des contenus presse dans un cadre professionnel, toute organisation doit au préalable disposer d'une autorisation.