Mon Panier
Vous n'avez ajouté aucun produit à votre panier
Identifiez vous

LES MAIRES, NOUVEAUX SHÉRIFS DU QUOTIDIEN

L'arsenal de la sécurité locale a été sévèrement renforcé cet été par des mesures qui tendent à définir un nouvel ordre public. Les maires sont-ils prêts à devenir les premiers garants de la tranquillité publique ?
 

Différentes nouvelles législations adoptées début août interrogent sur la place toujours plus importante des maires dans la hiérarchie des acteurs de la sécurité publique. Le récent rapport parlementaire sur le continuum de sécurité, visant à améliorer la coordination entre les forces de l'ordre et notamment la police municipale, confirme « ce rôle accru que les communes doivent avoir dans les politiques locales en la matière », longtemps préconisé par l'ex-ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb.

Sanctionner les excès de l'époque

En une seule journée, le 3 août dernier, plusieurs nouvelles lois ont été adoptées. Si elles touchent à des domaines différents, elles ont cependant en commun de s'adapter aux évolutions sociétales récentes et d'avoir un impact inédit sur la notion d'espace public et sur les missions de la police de proximité, au premier rang de laquelle s'affiche la police municipale. Certes, la loi relative à l'encadrement de l'utilisation du téléphone portable dans les établissements scolaires n'aura finalement que peu de répercussions sur les missions des maires. Elle confirme cependant une tendance à la « sanctuarisation » de l'école que les communes devront relayer. Soumise aux exceptions des règlements intérieurs, votés par les conseils d'établissement dont le maire est membre de droit, cette loi traduit une ...

(...)

Retour
Novembre 2018
Pour en savoir plus S'abonner à partir de 6,90 € Acheter ce numéroSe connecter