Mon Panier
Vous n'avez ajouté aucun produit à votre panier
Identifiez vous

COMMENT FAIT-ON POUR...RENDRE ACCESSIBLE LA COMMUNICATION PUBLIQUE ?

Obligation réglementaire mais également éthique et citoyenne, la mise en accessibilité de la communication publique peine à être effective. Des solutions existent pourtant pour garantir à tous l'égal accès à l'information.


Par principe, la communication d'une collectivité locale s'adresse à tous ses habitants. Il est donc exclu que certains d'entre eux en soient privés, quelle qu'en soit la raison. C'est pourtant le cas dans de nombreuses collectivités.
 

1. Viser l'objectif d'une communication pour tous

En effet, si la question de l'accessibilité est de plus en plus prise en compte, c'est souvent uniquement sous l'angle des difficultés de déplacements ou d'accueil physique des personnes en situation de handicap. Rampes d'accès, ascenseurs…, les efforts des collectivités pour adapter leurs locaux sont visibles. Reste que cette approche n'épuise pas la question. Elle laisse à l'écart les personnes « empêchées » dans la compréhension de l'information du fait d'un handicap ou d'une insuffisante maîtrise du français : déficients visuels (un habitant sur 10 en France), personnes souffrant d'un handicap psychique ou d'une déficience intellectuelle ou de troubles cognitifs (dyslexie…), étrangers, personnes âgées… Ces publics et leurs attentes spécifiques sont encore peu pris en compte. Cette impossibilité d'accéder à l'information est génératrice d'exclusion et contrevient à une exigence démocratique : proposer à tous un même niveau d'information est un élément socle de la citoyenneté. D'autant plus que tout le monde est, ou peut être concerné. On estime en effet que près d'une personne sur deux sera confrontée à une situation de handicap durable ou réversible durant sa vie active.
 

2. Respecter le cadre légal

Aujourd'hui, l'obligation de mise en accessibilité de la communication concerne uniquement l'information en ligne. La loi « handicap » du 11 février 2005 prévoit que les sites internet des collectivités doivent être accessibles aux personnes handicapées.

(...)
Retour
Novembre 2017
Pour en savoir plus Acheter ce numéroSe connecter S'abonner