VOEUX DU MAIRE : FAUT-IL VRAIMENT INNOVER ?

« ll faut que tout change pour que rien ne change ! » Des maires cherchent à renouveler une cérémonie des voeux bien coutumière. Mais ils doivent aussi en respecter les codes.


Aux premiers jours de l'année, les mêmes mots résonnent dans des milliers d'hôtels de ville ou de salles des fêtes françaises. Chaque maire souhaite le meilleur aux habitants de sa commune, entre poignée de main et accolade. Comment pourrait-il en être autrement ?
 

Un rituel répétitif

Le moment a pris un sens rituel. Dès lors qu'ils en ont les moyens, les élus lancent leurs voeux en public. Voilà une occasion d'invoquer une nouvelle fois le sempiternel vivre-ensemble, auquel la convivialité ne saurait faire défaut. La figure, souriante, est certes imposée, mais non moins attendue. Les discours décrivent flatteusement le bilan des mois écoulés et énumèrent les grands projets à venir. Comme de juste. « Ça peut être considéré comme un ronronnement répétitif », admet Jean-Marc Leblanc, maître de conférences en science du langage et auteur du livre Analyses lexicométriques des voeux présidentiels. En 2014, le quotidien La Croix titrait : « Les voeux présidentiels, un rituel fatigué. » Les exécutifs locaux sont-ils plongés dans la même lassitude ? ...
(...)

 
Retour
Janvier 2018
Pour en savoir plus Je m'abonne J'achète ce numéroJe me connecte


Le Journal des Maires est édité par la société SETAC Cambacérès Publications, SARL au capital de 409 520 euros, RC Paris 419 979 224
 
Siège social : Journal des Maires, 18 rue Pasquier, 75008, Paris
Service abonnement :  01.47.92.86.99 - 19 Rue Maurice Ravel - 92390 VILLENEUVE LA GARENNE - abo@journaldesmaires.com

Commission paritaire n° 1025 T 87258
 
 

OBTENIR UNE AUTORISATION


Pour pouvoir rediffuser légalement des contenus presse dans un cadre professionnel, toute organisation doit au préalable disposer d'une autorisation.