ENQUÊTE : LES FRANÇAIS PÉBLISCITENT LA CAMPAGNE

La ruralité représenterait l'espace idéal de domiciliation pour les Français. Faut-il les croire ?


À travers une récente enquête, les Français déclarent leur amour à la campagne. Faut-il y voir un effet de la production cinématographique ? Après les trois oscars glanés en 2017 par le film « Petit paysan », c'est désormais « Au nom de la terre » qui est en passe de franchir le cap des deux millions d'entrées. La culture télévisuelle n'est pas en reste. « L'amour est dans le pré », diffusé depuis 2006, a vu certains de ses épisodes susciter l'intérêt de plus de sept millions de téléspectateurs. Toujours est-il que la perception de la ruralité questionne les fondements du concept de fracture territoriale.
 

Le bonheur est dans le pré

La notion de fracture territoriale, abondamment mobilisée par les élus du monde rural, opposerait des métropoles attractives et convoitées à des espaces ruraux perçus comme zones de relégation. Pourtant, une vaste enquête CEVIPOF/Science Po (15 308 personnes interrogées), pour le compte de l'Association des maires de France, vient de démentir cette représentation. Les campagnes font rêver les Français. Qu'on en juge un peu : dans l'idéal, 45 % des enquêtés souhaiteraient vivre à la campagne contre 13 % seulement dans une métropole. Et les habitants de la ruralité, loin de considérer leur lieu de résidence comme un choix contraint, ne sont pas peu fiers de leur...

(...)
Retour
Janvier 2020
Pour en savoir plus S'abonner à partir de 6,90 € Se connecter


Le Journal des Maires est édité par la société SETAC Cambacérès Publications, SARL au capital de 409 520 euros, RC Paris 419 979 224

Siège social : Journal des Maires, 18 rue Pasquier, 75008, Paris

Commission paritaire n° 1025 T 87258
 
 

OBTENIR UNE AUTORISATION


Pour pouvoir rediffuser légalement des contenus presse dans un cadre professionnel, toute organisation doit au préalable disposer d'une autorisation.