Reprise des chantiers - le rôle du maître d’ouvrage

Depuis les mesures de confinement annoncées le 16 mars, de très nombreux chantiers de BTP sont à l'arrêt. Ils devraient reprendre prochainement. Fédérations professionnelles du BTP, organisations syndicales et gouvernement sont en effet tombés d'accord, au terme de deux semaines de discussions, sur les termes d'un guide de préconisation de sécurité sanitaire. Ce guide fixe les règles minimum d'intervention que chaque entreprise doit respecter pour préserver la santé de ses salariés. À défaut, les travaux devront cesser. 

Les collectivités, en qualité de maître d'ouvrage, sont directement concernées. Le guide prévoit en effet que, pour chaque opération (quelle que soit sa taille), le maître d'ouvrage formalise, après analyse, le cas échéant, par le maître d'oeuvre et le coordonnateur sécurité et protection de la santé (SPS), en accord avec les entreprises intervenantes, une liste des conditions sanitaires afin de s'assurer que les différents acteurs pourront mettre en oeuvre et respecter dans la durée les directives sanitaires générales et les consignes édictées dans le guide. Un consensus devra donc être trouvé entre le maître d'ouvrage et les différents intervenants pour décider soit la reprise des travaux, soit le maintien de la suspension du chantier jusqu'à la fin de l'état d'urgence. Dans les deux cas, il faudra également se mettre d'accord sur un nouveau planning de livraison et régler les aspects financiers induits par les retards. 

Le guide de préconisations de sécurité sanitaire pour la continuité des activités de la construction
Retour
Edition digitale
 
Pour en savoir plus S'abonner Se connecter


Le Journal des Maires est édité par la société SETAC Cambacérès Publications, SARL au capital de 409 520 euros, RC Paris 419 979 224

Siège social : Journal des Maires, 18 rue Pasquier, 75008, Paris

Commission paritaire n° 1025 T 87258
 
 

OBTENIR UNE AUTORISATION


Pour pouvoir rediffuser légalement des contenus presse dans un cadre professionnel, toute organisation doit au préalable disposer d'une autorisation.