Mon Panier
Vous n'avez ajouté aucun produit à votre panier
Identifiez vous

DISCOURS : VŒUX AUX CORPS CONSTITUÉS

À chaque nouvelle année, il est d'usage pour la commune et ses élu·es de présenter leurs voeux aux Corps constitués. L'occasion pour le maire de porter un regard sur l'année écoulée et particulièrement en 2018, sur la relation entre les pouvoirs locaux et l'État.

 

Mesdames/Messieurs les élus,
Mesdames/Messieurs : représentant de la gendarmerie, la police nationale, l'éducation nationale, la magistrature, les sapeurs-pompiers, les établissements médicaux, sociaux, culturels, les associations…
Cher·es ami·es,

 

C'est un honneur de vous rassembler, mesdames et messieurs les membres des Corps constitués, pour la traditionnelle cérémonie des voeux.

Je veux le dire d'entrée, sans fard ni langue de bois, l'année 2018 ne nous aura épargnés ni les tempêtes, ni les douches froides et encore moins les déceptions. Chacun l'aura observé, la relation entre les collectivités locales et les élus qui les représentent, et l'État est frappée de défiance réciproque.

Tout avait pourtant fort bien débuté. Le 17 juillet 2017, au Sénat, le président de la République avait proposé « un pacte girondin » aux élus locaux. Cela pouvait augurer d'un nouveau souffle donné à la décentralisation. Mais les espoirs ont été vite déçus.

À la baisse sans pareil des dotations décidées par le gouvernement précédent, a fait place le plafonnement des budgets locaux. Dans un cas comme dans l'autre, l'exécutif fait des collectivités une variable d'ajustement budgétaire. Avec une seule obsession...

(...)

Retour
Décembre 2018
Pour en savoir plus S'abonner à partir de 6,90 € Acheter ce numéroSe connecter