DISCOURS : 27 MAI - JOURNÉE NATIONALE DE LA RÉSISTANCE

Depuis 2014, un hommage est rendu aux résistants de la Seconde Guerre Mondiale chaque 27 mai [1]. C'est l'occasion pour le maire de susciter une réflexion sur les valeurs de la Résistance qui demeure une source d'admiration et un exemple d'unité dans l'épreuve. 

 
 
Mesdames et Messieurs les représentants  
des Anciens Combattants et de la Résistance,  
Messieurs les porte-drapeaux,  
Mesdames et messieurs les élu·e·s, 
Mes cher·e·s ami·e·s, 
 

Je vous remercie de répondre nombreux à l'hommage que nous rendons aujourd'hui à l'armée de l'ombre et ses combattants.  
 
Cette date du 27 mai a été choisie en référence à la première réunion du Conseil national de la résistance (CNR) présidée par Jean Moulin, il y a 76 ans. Le 27 mai 1943, dans un appartement parisien, 48 rue du Four, les représentants de huit mouvements de Résistance, de six partis politiques et de deux syndicats décidèrent d'unir leurs forces pour lutter contre l'occupant et, dans la perspective de la France libérée, de préparer la refondation de la République 
 
À l'heure où les témoins directs de cette époque sont de moins en moins nombreux [2], cette journée nous donne l'occasion de rendre hommage à l'engagement de ceux qui se sont levés contre l'occupant nazi et le régime collaborationniste de Vichy.  
 
Sans ces femmes et ces hommes de tous âges, de toutes conditions sociales, de tous bords politiques, de toutes religions, que serait-il advenu de notre pays ? Sans ces femmes et ces hommes rassemblés par l'amour de la France, de l'autre et de la liberté, que serait-il advenu de notre République ? Leur rendre hommage c'est...

(...)
Retour
Mai 2019
Pour en savoir plus S'abonner à partir de 6,90 € Acheter ce numéroSe connecter


Le Journal des Maires est édité par la société SETAC Cambacérès Publications, SARL au capital de 409 520 euros, RC Paris 419 979 224

Siège social : Journal des Maires, 18 rue Pasquier, 75008, Paris

Commission paritaire n° 1020 T 87258
 
 

OBTENIR UNE AUTORISATION


Pour pouvoir rediffuser légalement des contenus presse dans un cadre professionnel, toute organisation doit au préalable disposer d'une autorisation.