Mon Panier
Vous n'avez ajouté aucun produit à votre panier
Identifiez vous

COMMENT FAIT-ON POUR...RÉALISER L’ÉVALUATION ANNUELLE DES AGENTS ?

Obligatoire depuis le 1er janvier 2015, l'entretien professionnel annuel n'est pas un exercice facile. Quelques règles permettent d'en faire un véritable acte de management.


Pour la 3e année consécutive, les agents et leurs supérieurs hiérarchiques ont rendez-vous pour l'entretien professionnel annuel. Il se déroule fréquemment au mois de décembre. L'enjeu est important pour l'employeur comme pour l'agent car l'évaluation produit des effets multiples sur le plan de la formation, de l'évolution professionnelle, du régime indemnitaire, etc.
 

1. Bien choisir l'évaluateur

L'entretien professionnel est obligatoirement conduit par le supérieur hiérarchique de l'agent évalué, soit son n+1. Dans les petites communes, il s'agira souvent du secrétaire de mairie. Contrairement à l'usage d'avant 2015 – et qui semble perdurer dans les petites communes (cf. encadré) –, le maire n'est pas compétent pour réaliser l'évaluation des agents. En cas de recours, s'il a mené seul l'entretien professionnel et signé le compte rendu, la procédure sera annulée. Il reste compétent (ou l'adjoint aux ressources humaines), en l'absence de DGS, pour mener l'entretien du secrétaire de mairie. Cet entretien aura lieu avant les autres afin que ce responsable puisse répercuter les objectifs généraux fixés par le maire auprès des autres agents. De manière générale, la présence d'un seul évaluateur facilite les échanges, et évite « l'effet tribunal » que certains agents pourraient ressentir.
 

2. Préparer l'entretien

L'évaluation ne souffre pas l'improvisation. Évaluateur comme évalué doivent donc préparer leur entretien. Pour cela, l'évaluateur doit remettre à l'agent, bien avant la rencontre, sa fiche de poste et une fiche d'entretien type. Elle précise les différentes questions qui seront abordées et indique les critères sur lesquels se fondera l'évaluation, en les explicitant si besoin (cf. paragraphe 5). De son côté, l'évaluateur réfléchira (...)
Retour
Décembre 2017
Pour en savoir plus Acheter ce numéroSe connecter S'abonner