Transition énergétique : à chaque territoire ses solutions

Certaines collectivités veulent réduire leur empreinte carbone, d'autres réaliser des économies. Parce que la transition énergétique répond à des enjeux spécifiques à chaque territoire, le groupe EDF entend offrir des réponses sur-mesure, en se positionnant comme « architecte ensemblier ».


La transition énergétique se joue dans les territoires. Mais chaque collectivité possède des enjeux qui lui sont propres. « Il faut donc des solutions adaptées à chaque cas de figure pour que la transition énergétique s'accélère en France », estime le groupe EDF. Afin d'offrir des réponses sur-mesure, EDF Collectivités se positionne en tant qu'« architecte ensemblier ». Pour chaque projet, le Directeur Développement Territorial  va donc solliciter les différentes entités du groupe afin d'identifier les solutions les mieux adaptées..

Deux projets menés en région Auvergne Rhône Alpes illustrent parfaitement cette diversité de situations.
 
D'un côté : la collectivité urbaine de Pont-du-Château souhaitait améliorer le bilan carbone d'un complexe sportif et culturel, baptisé Le Caméléon, dans une perspective de ville « bas carbone ». De l'autre : le territoire rural de Saint-Georges de Mons voulait baisser la facture énergétique d'une piscine intercommunale, avec donc un enjeu principalement économique.  


© Getty Images

 

Un suivi énergétique de plusieurs années

Pour améliorer le bilan carbone du Caméléon, EDF Collectivités a déployé, en 2016, un système de production d'énergie associant la géothermie et une pompe à chaleur. Un dispositif de « géocooling » a également été utilisé pour rafraîchir le bâtiment l'été, en exploitant les basses températures du sol. Ces installations ont permis de réduire de 75 % l'empreinte carbone du chauffage par rapport à une solution gaz. « La collectivité voulait faire de ce site une référence en matière de bilan carbone, dans le cadre d'un projet d'écoquartier », précise Thierry Mege, Directeur Développement Territorial Auvergne.

A Saint-Georges de Mons, la problématique est différente. « Le centre aquatique intercommunal consomme deux fois plus d'énergie que les deux EHPAD du territoire », poursuit Thierry Mege. Depuis 2018, Dalkia Smart Building déploie différentes solutions dont une chaudière à condensation, qui récupère la moitié de la chaleur émise par les fumées de gaz. Des couvertures thermiques recouvrent également automatiquement les bassins la nuit pour conserver leur température. « Nous avons signé un contrat de performance énergétique qui prévoit de réduire la facture du site de 40 %. Nous allons devoir atteindre cet objectif d'ici 2020 et maintenir cette performance durant 10 ans », souligne Thierry Mege.

Car dans les deux cas, le groupe EDF et en particulier sa filiale DALKIA contrôle à distance, via des capteurs, le maintien des performances énergétiques. « La transition énergique doit s'inscrire dans la durée. Nous construisons une relation de confiance avec les collectivités et assurons donc un suivi de performance sur plusieurs années, avec des préconisations et des bilans réguliers », conclut Thierry Mege.
 

www.edf.fr/collectivites
L'énergie est notre avenir, économisons-la !


POUR EN SAVOIR PLUS
https://www.edf.fr/collectivites/transition-energetique/solutions-pour-la-transition-energetique/infrastructures-et-equipements-publics/la-performance-energetique-un-enjeu-fort-pour-les-infrastructures-publiques
 
Retour
Pour en savoir plus S'abonner à partir de 6,90 €


Le Journal des Maires est édité par la société SETAC Cambacérès Publications, SARL au capital de 409 520 euros, RC Paris 419 979 224

Siège social : Journal des Maires, 18 rue Pasquier, 75008, Paris

Commission paritaire n° 1020 T 87258
 
 

OBTENIR UNE AUTORISATION


Pour pouvoir rediffuser légalement des contenus presse dans un cadre professionnel, toute organisation doit au préalable disposer d'une autorisation.