Mon Panier
Vous n'avez ajouté aucun produit à votre panier
Identifiez vous

COMMUNIQUÉ EDF - Le Groupe EDF accélère son engagement dans la mobilité électrique

Le groupe EDF est convaincu que la mobilité électrique va connaître une croissance soutenue au cours des toutes prochaines années. Fort de son expérience déjà acquise en France, EDF va se positionner au coeur de cette dynamique avec l'ambition de devenir l'énergéticien leader de la mobilité électrique en Europe.
 

Depuis 1972 et ses premières expérimentations à la R&D d'EDF autour des véhicules électriques, le groupe EDF accompagne le développement de la mobilité électrique bas carbone. L'énergéticien français entend aujourd'hui franchir une nouvelle étape. Début octobre, il a dévoilé son « plan mobilité électrique » avec comme objectif de devenir l'énergéticien leader du secteur en Europe dès 2022.

Pourquoi ? « Le contexte sociétal, politique comme réglementaire est désormais favorable à un développement accéléré de la mobilité électrique. Le groupe EDF possède l'expérience, les compétences et la légitimité pour être au coeur de cette dynamique », indique Yannick Duport, Directeur Mobilité Électrique Groupe EDF.

L'énergéticien rappelle tout d'abord son engagement dans la lutte contre le réchauffement climatique. EDF est ainsi l'un des premiers électriciens bas carbone avec un mix énergétique à 95,3 % sans CO2*. « Le premier enjeu de la mobilité électrique est de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le secteur du transport. Développer la mobilité électrique s'inscrit donc dans notre politique globale en faveur de l'environnement ».
Autre raison : le Groupe a été pionnier de la mobilité électrique, acteur de référence aujourd'hui, il veut désormais capitaliser sur cet acquis et accélérer son développement sur ses 4 marchés clés en Europe pour être leader demain. « Nous concentrerons notre stratégie sur nos pays coeurs que sont la France bien entendu, mais aussi le Royaume-Uni, l'Italie et la Belgique ».


Une offre commerciale renforcée et innovante

Comment le groupe EDF compte-t-il atteindre son objectif ? Dès 2019, il va renforcer son offre autour de la fourniture d'électricité pour les véhicules disposant d'une place de parking. Il lancera des offres comprenant des équipements et services à destination des particuliers comme des professionnels. « L'objectif est de fournir en électricité 600 000 véhicules électriques d'ici 2022, soit 30 % de parts de marché », souligne Yannick Duport.
Deuxième axe : renforcer sa position dans l'exploitation de l'infrastructure de charge avec IZIVIA, filiale 100% du groupe EDF (Ex Sodetrel). Via son Pass IZIVIA, le groupe EDF donne déjà accès à 60 000 bornes réparties dans toute l'Europe. Un chiffre qu'il compte faire grimper à 250 000 d'ici 2022.
Le Groupe s'appuie également sur des partenariats avec des acteurs leaders du secteur automobile, et des start-up. Et il s'engage à répondre aux besoins des territoires, notamment des métropoles, syndicats d'énergies, dans leur volonté de développement.

Enfin, l'énergéticien entend être le leader européen du « smart charging**», ces systèmes optimisant les échanges d'énergie entre les véhicules et le réseau électrique. Ils permettent par exemple aux batteries des véhicules de réalimenter le réseau électrique en cas de besoin. Le groupe EDF compte déployer 4000 bornes intelligentes de smart charging d'ici 2020 en France et au Royaume-Uni.

*En 2017, le mix énergétique d'EDF SA et EDF Production Électrique Insulaire était composé à 86,5 % de nucléaire, 8,8 % d'énergies renouvelables, 2,2 % de gaz, 1,4% de charbon et 1,2 % de fioul. Il est à 95,3 % sans émission de CO2 (émissions hors analyse du cycle de vie (ACV) des moyens de production et des combustibles) - Indicateurs de performance financière et extra-financière 2017.
** recharge intelligente
 

L'énergie est notre avenir, économisons-la !

 
 
Retour
Novembre 2018
Pour en savoir plus S'abonner à partir de 6,90 € Acheter ce numéro