Mon Panier
Vous n'avez ajouté aucun produit à votre panier
Identifiez vous

COMMENT FAIT-ON POUR... DÉVELOPPER LA NATURE EN VILLE ?

Ville et nature ont partie liée. Pourtant, la minéralisation et la densification des villes et villages semblent le faire oublier. Végétaliser l'urbain pour préserver la biodiversité est devenu un enjeu fort, partagé par la plupart des élus et les habitants. Chaque commune, à son échelle, peut agir.


« Pour les Français, la ville idéale est d'abord écologique et végétale. » Année après année, l'enquête de l'Observatoire des villes vertes [1], réaffirme cette attente. Plus de 8 Français sur 10 veulent vivre près d'un espace vert, et 6 sur 10 estiment que la création d'un jardin public devrait être la priorité n° 1 de leur maire, devant celle d'une crèche ou d'un espace culturel. La réalité est bien différente puisqu'en moyenne 1 % seulement des budgets locaux est consacré à créer de nouveaux espaces verts. Ils constituent pourtant un levier majeur pour répondre aux défis environnementaux auxquels les villes doivent faire face : développer la biodiversité (elle régresse de façon très alarmante), prévenir les inondations (accrues par l'imperméabilisation des sols), limiter les émissions de gaz à effet de serre, réduire les phénomènes d'îlot de chaleur urbain… Sans oublier les bienfaits de la nature en ville sur le cadre de vie, la santé de ses habitants (vivre à proximité d'espaces verts réduit la prévalence des maladies) et son attractivité économique [2].
 

1. Organiser des continuités écologiques

Remettre de la nature dans l'urbain nécessite de réinscrire la ville dans son territoire. Il s'agit de renverser les perspectives traditionnelles de l'urbanisme en considérant la ville non pas comme une entité autonome et isolée, faite d'espaces construits ou artificialisés (le bâti, les routes…), mais comme un élément qui s'inscrit dans un système plus large dont les limites naturelles s'affranchissent des frontières administratives. C'est le sens de la Trame Verte et Bleue introduite par la loi Grenelle 2 de 2010 : elle permet de...

(...)
Retour
Novembre 2018
Pour en savoir plus S'abonner à partir de 6,90 € Acheter ce numéroSe connecter