COMMENT FAIT-ON POUR..RÉDIGER UN ÉDITORIAL ?

La rédaction d'un éditorial est une tâche récurrente pour les maires et leurs collaborateurs. Si l'exercice est convenu, il faut néanmoins que l'expression en soit efficace et le contenu intéressant.


Les résultats de la plupart des études de lectorat de la presse territoriale témoignent du fait que les éditoriaux sont des rubriques peu lues. La récente analyse des éditoriaux de plus de 120 publications de collectivités territoriales peut alors livrer quelques pistes d'amélioration. Il s'agit notamment d'apprécier la mise en forme d'un éditorial pour savoir s'il respecte les principes de base de la rédaction journalistique et de l'habillage rédactionnel.
 

1. Donner du sens à l'éditorial

Un « édito » a vocation à créer une relation d'intimité avec le lecteur tout en rappelant la ligne éditoriale de la publication, souvent à travers le commentaire d'un événement d'actualité. Dans une commune, il peut être porteur d'une dimension explicative des politiques locales, en soulignant les valeurs de la municipalité. Son contenu doit être fort à travers un style accessible au plus grand nombre, avec un message simple qui, en principe, doit se limiter à développer une seule idée. Pour autant, « rien de pire que de publier un texte parce qu'il faut qu'il y en ait un, surtout s'il a été rédigé dans l'urgence par un directeur débordé qui avait 36 autres préoccupations avant de partir en week-end. D'où des textes souvent creux, à la langue de bois bien assise », estime Gérard Hoffbeck, enseignant à l'université de Strasbourg et formateur au CNFPT [1]. Et, de fait, l'éditorial du maire n'est pas un exercice obligatoire si celui-ci n'a pas de message particulier à diffuser. Il est alors possible de laisser la parole à un adjoint, afin d'offrir l'image d'un collectif municipal, ou aux maires délégués comme le pratiquent aujourd'hui des communes nouvelles pour symboliser l'unité du territoire. De même, l'éditorial ne doit pas être nécessairement le reflet d'une opinion. Il peut aussi diffuser des informations factuelles, sous la forme par exemple d'un « 3 questions à… », permettant, par l'interpellation du maire et la brièveté des réponses, de susciter un intérêt renouvelé du lectorat. Enfin, l'édito ne doit pas...

(...)
Retour
Septembre 2018
Pour en savoir plus S'abonner à partir de 6,90 € Acheter ce numéroSe connecter


Le Journal des Maires est édité par la société SETAC Cambacérès Publications, SARL au capital de 409 520 euros, RC Paris 419 979 224

Siège social : Journal des Maires, 18 rue Pasquier, 75008, Paris

Commission paritaire n° 1020 T 87258
 
 

OBTENIR UNE AUTORISATION


Pour pouvoir rediffuser légalement des contenus presse dans un cadre professionnel, toute organisation doit au préalable disposer d'une autorisation.