Mon Panier
Vous n'avez ajouté aucun produit à votre panier
Identifiez vous

COMMENT FAIT-ON POUR...GÉRER SA PHOTOTHÈQUE ?

Facile à produire, le stock d'images numériques disponible ne cesse de croître, au point parfois de rendre son exploitation difficile. Il est nécessaire de bien organiser sa photothèque afin de trouver rapidement le cliché adapté à son usage.


Conservation et promotion de la mémoire locale, illustration des documents de communication publique, documentation de l'urbanisme, éléments probants à l'appui des contentieux réglementaires… les photographies sont indispensables à des usages multiples. Encore faut-il que la matière première que constituent les clichés puisse être exploitée. C'est tout l'enjeu d'une photothèque.
 

1. Réaliser un inventaire

Par méconnaissance des enjeux, faute de temps et de moyens disponibles, les images – papier et numérique – dont dispose une commune sont fréquemment disséminées sur les disques durs des ordinateurs des différents services. Les clichés sont accumulés, et ce qui tient lieu de banque d'image est plus ou moins organisé, selon des critères propres à chaque détenteur. Cette absence de rationalisation limite et complique l'exploitation des images disponibles. Faire le recensement de la ressource, service par service, est le point de départ d'une démarche de valorisation. En effet, on ne peut exploiter que ce que l'on connaît. L'inventaire devrait donc permettre de savoir qu'elles sont les images disponibles, qui les a produites, qui les détient dans la collectivité, à quels besoins et usages elles peuvent répondre…
 

2. Mobiliser des moyens humains

La constitution d'une photothèque peut être confiée à un prestataire spécialisé. Mais elle peut aussi bien être ...

(...)
Retour
Avril 2018
Pour en savoir plus S'abonner à partir de 6,90 € Acheter ce numéroSe connecter