Mon Panier
Vous n'avez ajouté aucun produit à votre panier
Identifiez vous

QUALITÉ DE L’AIR UN ZONAGE PLUS PRÉCIS

Un arrêté du 30 décembre 2016 organise désormais le territoire en zones administratives de surveillance (ZAS) de la qualité de l'air ambiant.


Selon l'Institut de veille sanitaire, 9 % des décès annuels seraient une conséquence directe de la pollution de l'air qui réduirait de deux ans l'espérance de vie dans les métropoles les plus exposées. La qualité de l'air devient un enjeu de santé publique majeur et la multiplication des pics de pollution impose des mesures drastiques. Un nouveau maillage est donc devenu nécessaire pour permettre l'adoption de mesures mieux adaptées en fonction du périmètre concerné. Les nouvelles zones administratives définies par l'arrêté de décembre 2016 serviront ainsi de périmètres d'intervention aux acteurs chargés de prévoir la qualité de l'air ambiant.

Réalisé région par région, en fonction de leur superficie, de leur population, des niveaux de polluants, des industries présentes ou des conditions météorologiques qui y règnent, ce nouveau découpage se décompose en trois catégories distinctes :
(...)
Retour
Mai 2017
Pour en savoir plus Acheter ce numéroSe connecter S'abonner